Tourisme Culturel sur la Costa Daurada

La Culture de la Costa Daurada

La Costa Daurada est le territoire compris entre les côtes du Garraf, au  sud de Barcelone, et l’embouchure de l’Èbre. À l’intérieur, nous trouvons les régions vinicoles du Priorat et de la Conca de Barberà.
Son nom est dû à la couleur dorée du sable fin de ses plages. Des plages caractérisées par des eaux chaudes peu profondes, idéales pour les enfants.
La province actuelle de Tarragone et, particulièrement, son littoral a reçu au fil des siècles l’influence de diverses cultures. En effet, les Ibères, Romains, Musulmans, Juifs et Chrétiens ont laissé des empreintes appréciables qui ont marqué le caractère de ces terres.
Ainsi, nous trouvons des vestiges de grand intérêt architectural tels que l’ensemble archéologique de la Tarraco romaine, les monastères de la Route cistercienne, les édifices modernistes de Reus, et autres villes de la côte, ou la Chartreuse de Scala Dei dans le canton du Priorat.
Outre ces importants restes matériels, ces différentes civilisations ont laissé leur influence dans la gastronomie comme les « calçots » (oignons doux cuits à la braise), et dans le folklore comme les fêtes patronales de Santa Tecla à Tarragone ou les célèbres « castells » (tours humaines) dans différentes localités telles que Valls.
+ Info sur:
Patronato de Turismo de la Diputación de Tarragona:
www.costadaurada.info – Tél: 977.23.03.12

TARRACO ROMAINE

En 218 av. J.-C, les troupes de Scipion l’Africain créèrent, à Tarraco, une  importante base militaire au cours de la Deuxième Guerre punique. Le campement militaire se convertit très rapidement en une grande ville, qui devint la capitale de la province romaine de l’Hispanie Citérieure.

Vu l’importance politique et sociale de Tarraco, d’imposants monuments furent alors édifiés dans toute la ville. Et c’est grâce au bon état de conservation de ces vestiges romains que Tarragone a été classée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.
Parmi les monuments et vestiges romains de Tarraco, il convient de remarquer les remparts romains (le monument le plus ancien), l’amphithéâtre, le théâtre, le cirque ou la nécropole. En-dehors de la ville, nous pouvons voir l’aqueduc, la tour des Scipion ou l’arc de Berà. Le Musée national d’Archéologie de Tarragone (MNAT) abrite d’importants vestiges de l’époque romaine complétant cet ensemble.
Plus d’information sur :
Office municipal de Tourisme de Tarragone:
www.tarragonaturisme.cat/es - Tél.: (+34) 977 250 795


Musée national Archéologique de Tarragone:
http://www.mnat.cat/ - Tél: (+34) 977 25 15 15

CITADELLE IBÉRIQUE DE CALAFELL

Il subsiste d’importants vestiges de la civilisation ibère sur la côte et près de l’embouchure de l’Èbre. La population ibère, formée de divers peuples, s’installa sur des élévations proches de l’Èbre et sur tout le littoral méditerranéen. Un important ensemble de cette civilisation entièrement restauré est conservé à Calafell : la citadelle ibérique.

Citadelle Ibérique de Calafell:
www.ciutadellaiberica.com/ - Tél: (+34) 977 694 683

MONASTÈRES CISTERCIENS

L’austérité de l’art roman primitif et sa transition vers l’art gothique se manifeste dans les monastères cisterciens. L’ordre cistercien surgit au XIIe siècle en réaction contre l’exubérance clunisienne et préconise l’austérité dans la vie quotidienne, la liturgie et la décoration des églises. L’architecture cistercienne se caractérise par la simplicité de ses lignes et de sa décoration. Les monastères de Poblet et de Santes Creus sont les exemples les plus significatifs de cet art.

Monastère de Poblet. Il fut déclaré patrimoine de l’Humanité en 1992. L’histoire de Poblet remonte à l’an 1151. Cet ensemble monastique fut érigé entre les XIIe et XVIIIe siècles. On peut y admirer les styles roman, gothique et baroque.
Monastère de Santes Creus. La chronologie des constructions s’étendit des XIIe au XVIIIe siècles (styles  roman, gothique et baroque).

More info:

Oficina de Gestión de la Ruta del Císter. San José, 18 – 43400 Montblanc
Web: www.larutadelcister.info
Tel:  (+34) 977 861 232

ROUTE ART NOUVEAU DE REUS

Le Modernisme est un mouvement artistique de la fin du XIXe siècle et début du XXe ayant une présence remarquable en Catalogne et, notamment, dans la ville de Reus. De prestigieux architectes modernistes renommés comme Lluis Domènech i Muntaner laissèrent leurs empreintes dans des édifices de grande valeur artistique tels que l’Institut Pere Mata ou la Casa Navas.
La Mairie de Reus a créé la Route moderniste qui inclut une visite guidée des principaux édifices de cette époque dans le centre ville.
Un musée, le « Gaudi Centre »,  rendant hommage à Antoni Gaudí a également été créé à Reus. Il s’agit d’un espace interactif innovateur sur la vie et l’œuvre du génial architecte.

Office de Tourisme de Reus (Gaudí Centre)
www.reusturisme.cat/ - Tél: 977 010 670

DELTA DE L’ÈBRE

Le Delta de l’Èbre, d’environ 320 km² de superficie, représente la deuxième zone humide la plus importante de la Méditerranée occidentale après la Camargue. Nous pouvons y trouver des lagunes d’eau douce et d’eau saumâtre, de grandes dunes, de vastes baies, des salines, ainsi que des forêts riveraines. Les lagunes de la Tancada et de l’Encanyissada, les salines de Sant Carles de la Ràpita, les îles fluviales comme celle de Buda, la baie des Alfacs et les pointes du Fangar et de la Banya forment un paysage très varié qui abrite une importante faune avicole et une végétation unique.
Les rizières, ainsi que l’activité humaine qui a créé des salines et des tables d’élevage de moules et d’huîtres ont donné à cet espace un aspect très caractéristique.
www.ebre.info

LA SIERRA DU MONTSANT

Au cœur du canton du Priorat, connu particulièrement pour ses vins, se trouve la sierra du Montsant dont le point culminant s’élève à 1163 m, à la Roca Corbatera, sur la commune de Cornudella de Montsant. La sierra du Montsant s’étend sur environ 20 km laissant sur son passage de grands rochers escarpés et de curieuses formations rocheuses qui lui donnent sa forte personnalité.
À ses pieds, se trouve la plus ancienne chartreuse d’Espagne, Scala Dei, fondée en 1194. Ce bâtiment de grande valeur artistique fut abandonné au XIXe siècle lors du désamortissement de Mendizabal. Les restes de la chartreuse que l’on peut visiter actuellement permettent encore d’apprécier la beauté de celle-ci.
Dans ce site exceptionnel de grande richesse naturelle, on remarque la présence d’une faune et d’une flore peu habituelles dans les environs. Un grand nombre de sentiers parcourent ces terres où l’on peut observer grottes, ermitages et ravins à peu de distance des vignobles.
www.turismepriorat.org

MONTAGNES DE PRADES

Les montagnes de Prades, de plus de 300km², traversent les cantons du Camp de Tarragona : Alt Camp, Baix Camp, Conca de Barberà et Priorat. Ce massif montagneux est peuplé de bois de type méditerranéen et fait partie de la chaîne prélittorale qui parcourt la Catalogne du nord au sud.
Les alentours des rivières Siurana, Brugent et Glorieta abritent une grande variété de faune et de flore qui y trouvent un environnement idéal.
Les nombreux sentiers sont fréquentés par des groupes de randonneurs attirés par la variété et la beauté des paysages. Ils peuvent atteindre le Tossal de la Baltasana, à 1202 m d’altitude, par le GR 171.
Mentionnons d’autres lieux de grand intérêt touristiques de ces montagnes comme la grotte de la Font Major à L’Espluga de Francolí, l’église de Santa María à Prades ou le monastère de Santa María de Poblet faisant partie de la Route cistercienne. Des lieux remplis de mythes et de légendes.
www.prades.info